Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

LES RÉSULTATS DE LA RÉUNION DU GROUPE DE CONTACT (3 février)

03 Février 2021
article image

Voici les principaux résultats des réunions des groupes de travail et du Groupe de contact tenues, la position de la République sur les questions principals.

Sur les questions de règlement politique, il n'est pas possible d'entamer une discussion constructive sur le projet de carte de route consolidé pour la mise en œuvre du paquet de mesures. La délégation ukrainienne continue d'ignorer le projet de carte de route présenté par les Républiques et tente en vain d'impliquer la Fédération de Russie dans l'élaboration de ce document. Cependant, cet État n'est pas partie au conflit, qui est consigné dans les documents du paquet de Minsk et sur lequel les représentants des Républiques ont à plusieurs reprises attiré l'attention des délégués ukrainiens. Essayant de toutes les manières possibles de bloquer la poursuite des discussions sur cette question, la délégation officielle de Kiev a proposé de commencer à discuter d'autres points de l'ordre du jour qui ne peuvent être résolus sans comprendre que Kiev est toujours prête à mettre en œuvre les accords de Minsk dans leur intégralité et dans la pratique. Cela détermine la priorité de travail sur le projet de carte de route, car c'est ce document qui devrait devenir l'étape nécessaire pour que Kiev confirme officiellement son adhésion aux accords de Minsk.

Le débat sur les questions liées à la sécurité est une fois de plus devenu la preuve de la réticence de l'Ukraine à commencer à résoudre les problèmes les plus aigus et les plus urgents dans ce domaine de règlement.

Au cours du processus de négociation, la partie ukrainienne a rejeté toute proposition constructive de la République Populaire de Donetsk qui pourrait contribuer à la reprise des garanties de sécurité et aux travaux de réparation et de restauration de la branche de la station de distribution de gaz Krasnogorovka-Maryinka.

En outre, les représentants des autorités ukrainiennes ont de nouveau déclaré qu'ils ne voyaient pas la nécessité de concrétiser ou de compléter le texte des mesures visant à renforcer le régime de cessez-le-feu et qu'ils ne voyaient aucune raison de discuter de la question du blocage des travaux du mécanisme de coordination.

Ces déclarations sont particulièrement cyniques dans le contexte du nombre rapidement croissant de violations du cessez-le-feu par FAU, qui, selon le bureau de représentation de DPR au CCCC (https://t.me/DNR_SCKK/4691), conduisent à nouveau à des pertes civiles  et la destruction des logements et des infrastructures civiles.

Les négociations sur les questions humanitaires n'ont pas non plus contribué à des développements positifs. Les propositions des Républiques sur la nécessité de procéder à un nettoyage procédural des personnes détenues, une fois de plus, n'ont pas trouvé le soutien de la délégation ukrainienne. Les représentants du Kiev officiel, manipulant constamment l'agenda humanitaire, ne peuvent pas formuler une position cohérente sur les questions liées à la procédure procédurale d'échange de détenus et à l'ouverture de nouveaux points de contrôle.

Dans le cadre  des questions économiques, la position de la République a été déclarée concernant la nécessité de faire le premier pas et au moins de calculer le montant des arriérés de salaire envers les cheminots ukrainiens. Nous attendons avec intérêt la poursuite de la coopération pour résoudre ce problème de la part de la délégation ukrainienne avec l’assistance du coordonnateur de l’OSCE.