Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

LES RESULTATS D'UNE REUNION EXTRAORDINAIRE DU GROUPE DE CONTACT (22 MAI)

22 Mai 2020
article image

Aujourd'hui, une réunion extraordinaire du Groupe de contact en mode vidéoconférence s'est tenue, liée à l'aggravation de la situation sur la ligne de contact des parties, au cours de laquelle les participants ont entendu les résultats de la réunion du groupe de travail sur les questions de sécurité.
«La principale question à l'ordre du jour de cette réunion extraordinaire était de discuter de la forte escalade sur la ligne de contact et d’adopter de toutes les mesures nécessaires pour y mettre fin. Autrement dit, ces mesures de contrôle supplémentaires introduites depuis le 21 juillet 2019, un cessez-le-feu illimité, dont la signature par la partie ukrainienne bloque près de six mois », a déclaré Natalia Nikonorova.
Le Représentant Plénipotentiaire du DPR a exhorté tous les participants à se concentrer sur l'approbation  du complexe de mesures supplémentaires, car c'est la seule chose qui est de la plus grande importance à l'heure actuelle et sera le résultat tant attendu des travaux du Groupe de contact.
«La réunion imprévue d’aujourd’hui aurait un sens s’il s’était finalement mis d’accord sur des mesures pour assurer la sécurité de la vie et de la santé des civils dans le Donbass. Cependant, cette fois, les représentants de Kiev ont joué un autre théâtre de l'absurde. Par exemple, M. Reznikov, représentant de Kiev, a déclaré qu'il n'y avait pas de «situation d'urgence» sur la ligne de contact. Alors pourquoi l'Ukraine a-t-elle si obstinément déclaré dans les médias qu'elle assemble une reunion urgente de Groupe de contact? Pas clair. 
Nous avons convenu d'une réunion opérationnelle uniquement pour arrêter le bombardement de l’armee ukrainienne, qui a fait des victimes. Depuis le 14 mars, date à laquelle la première victime de cette année a été enregistrée sur notre territoire, l'escalade a augmenté. Nous n'avons pas eu autant de victimes civiles pour une periode si courte - 22 blessés et quatre morts.
Cependant, au lieu de respecter inconditionnellement le cessez-le-feu illimite convenu par le Groupe de contact le 17 juillet 2019, la partie ukrainienne propose une sorte de «fenêtre de silence» qui, comme le cessez-le-feu complet est violée par ses propres forces armées », a expliqué Natalia Nikonorova.