Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

LES RÉSULTATS DE LA RÉUNION DU GROUPE DE CONTACT (14 OCTOBRE)

14 Octobre 2020
article image

Nous sommes obligés de déclarer l’absence de résultats concrets de la réunion d’aujourd’hui du Groupe de contact. Malheureusement, un dialogue constructif et fructueux sur les questions fondamentales du processus de négociation n’a pas eu lieu.
«Le conflit entre la résolution de la Verkhovna Rada sur les élections locales et le Complexe de mesures n'a pas été éliminé, bien que la délégation ukrainienne se soit engagée à le promouvoir il y a deux mois. De toute évidence, de l'avis du parlement, les représentants actuels de l'Ukraine à Minsk n'ont pas de pouvoirs. Cette situation a également montré qu'il n'y a tout simplement aucun mécanisme pour la mise en œuvre des accords possibles, car pour l'organe législatif ukrainien, la coordination de toute décision au sein du groupe de contact ne signifie rien.
Apparemment, les députés de la Rada estiment que, comme ce ne sont pas eux qui ont signé les accords de Minsk avec toute leur composition, il ne leur appartient pas de les respecter. Pour tenter de surmonter ces tendances négatives, nous avons présenté une proposition de compromis capable de sortir de l’impasse dans le processus de négociation. 
Nous avons proposé un projet de plan d'action complet (Carte de route) pour le règlement du conflit conformément aux accords de Minsk, sur lequel tous les négociateurs ont accepte de travailler en premier temps. Pour finaliser ce document, il suffit de donner une instruction conjointe au groupe de travail sur les questions politiques. Cependant, cette fois, la partie ukrainienne, exprimant sa réticence à travailler sur la base du document de notre part, a retardé sa discussion de plusieurs heures. Il est évident que de telles actions visent à bloquer le processus et à priver notre proposition de toute perspective », a noté Natalia Nikonorova.
Sur d’autres questions à l’ordre du jour, les participants du Groupe de contact ont entendu les rapports des coordonnateurs des groupes de travail sans débat.
Dans le secteur de la sécurité, la partie ukrainienne continue de bloquer la clarification de la fonctionnalité du mécanisme de coordination avec la participation du CCCC dans la composition actuelle, comme seul moyen de contrôle. Cela confirme également son retrait des mesures précédemment convenues pour renforcer le cessez-le-feu. On peut également noter l’incohérence des positions de nos vis-a-vis sur les questions de procédure des réunions du Groupe de contact. Exigeant avec insistance la confidentialité et l'interdiction de l'enregistrement audio et vidéo du processus, la partie ukrainienne autorise les fuites d'enregistrements audio qu'elle «ne conserve pas».

Le Plénipotentiaire de DPR a exprimé l'espoir qu'en dépit de la volatilité des positions et de la "frivolité" des réalités politiques de l'Ukraine, il serait encore possible de fixer l'engagement de Kiev à la mise en œuvre des accords de Minsk et de débloquer le processus de négociation.