Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

RÉSULTATS DE LA RÉUNION DU GROUPE DE SÉCURITÉ (10 juin)

10 Juin 2020
article image

Aujourd'hui, lors d'une réunion du Groupe de contact sur les questions de sécurité, les Républiques ont adopté une position de principe et insisté sur l'urgence de résoudre la première tâche que le groupe de travail n'a pas pu effectuer hier - convenir d'un paquet de mesures supplémentaires pour renforcer et contrôler le cessez-le-feu illimité à compter du 21 juillet.
«Les Républiques ont indiqué que la tâche clé en termes de questions de sécurité est l'approbation d'une liste de mesures supplémentaires pour contrôler la trêve indéfinie actuelle. Malgré une légère baisse de l'escalade, les attaques contre le territoire de la République n'ont pas cessé et continuent de faire des victimes civiles et des dommages aux logements et aux infrastructures. Nous continuons de croire que les obligations écrites des parties d’executer ces mesures traduiront la responsabilité de leur mise en œuvre dans le domaine juridique, ce qui permettra contrôler le cessez-le-feu. Les Républiques ont exhorté à discuter de ces mesures point par point, alors que notre position reste la même: la liste des mesures devrait être complétée en tenant compte des réalités, et non supprimée, spécialement convenue, afin de ne pas émasculer, mais de renforcer le contrôle du cessez-le-feu sur la ligne de contact. 
Les Républiques ont exhorté à discuter de ces mesures point par point, alors que notre position reste la même: la liste des mesures devrait être complétée en tenant compte des réalités, et non supprimée, spécialement convenue, afin de ne pas émasculer, mais de renforcer le contrôle du cessez-le-feu sur la ligne de contact. Par conséquent, la publication des ordonnances pertinentes, l'interdiction d'ouvrir tout feu et la disponibilité des communications opérationnelles en cas de violations sont des mesures qui doivent être approuvées sans condition par les parties », a déclaré Nikonorova au sujet du déroulement de la réunion du Groupe de contact.
Le Plénipotentiaire du DPR a également soulevé la question de la destruction du complexe de caméras de l'OSCE CMM dans la zone du village de Petrovskoye près du secteur de retrait.
«Nous attendons avec intérêt un examen technique plus détaillé et la publication de ses résultats dans le rapport de l'OSCE CMM, et nous sommes prêts à aider le processus de toutes les manières. Pour notre part, la représentation de la DPR au sein du JCCC a mené une enquête appropriée, dont les résultats ont été publiés. Nous n'avons aucun doute qui et dans quel but a détruit la caméra. Le 3 juin, lorsque l'équipe CMM est allée vérifier ce qui est arrivé à la caméra, les observateurs ont enregistré des violations du cessez-le-feu par les armes ukrainiens. 
De plus, dans un nouveau rapport, la Mission a noté que le 8 juin, à proximité immédiate du site de reproduction, on a vu 7 soldats des Forces armées d'Ukraine qui ont déchargé des caisses de munitions (y compris des caisses avec des grenades propulsées par fusée) et les ont transférées dans une structure souterraine. En outre, la patrouille a enregistré 2 véhicules de combat blindés (tels que des véhicules de combat d'infanterie) sous un filet de camouflage parmi les bâtiments résidentiels du village Bogdanovka, qui est près du site de retrait », a déclaré Natalia Nikonorova.
Le coordinateur de l'OSCE a noté que dans le cadre de la commission des dirigeants du Format de Normandie concernant la coordination des trois nouvelles sections, certains progrès ont été réalisés et nous pouvons parler de la compréhension entre les parties sur deux sections possibles dans la région Petrovka (LPR) et Grigorovka (DPR), il reste à déterminer le troisième.
«Dans le contexte de la poursuite de la mise en œuvre de la retrait des troupes des parties, l'aspect le plus important est la coordination et la signature du supplément, dont les négociateurs du groupe de profil ont finalement commencé à discuter. J'aimerais voir plus de résultats de cette discussion, ce travail devrait être plus actif, et nous nous attendons à ce que lors de la prochaine réunion les participants accordent plus d'attention à cette question », a résumé Natalia Nikonorova sur les résultats de sécurité.