Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

RÉSULTATS DE LA RÉUNION DU GROUPE DE SÉCURITÉ (16 décembre)

16 Décembre 2020
article image

Aujourd'hui, dans le cadre de discussion sur les résultats des travaux annuels du groupe sur les questions de sécurité, les participants du Groupe de contact ont entendu un rapport du coordonnateur, l'Ambassadeur Cevik, qui a déclaré qu'il ne pouvait plaire à aucun progrès.
«En effet, quel progrès peut-on dire si la partie ukrainienne faisait tout pour annuler tous les efforts consentis par les participants pour s'entendre sur des mesures visant à renforcer le cessez-le-feu?
Premièrement, l'Ukraine a contrecarré l'inspection conjointe convenue lors d'une réunion extraordinaire du Groupe de contact pour évaluer les violations de position de FAU dans la zone du village Shoumy. Puis elle a catégoriquement refusé de discuter et de s'entendre sur la fonctionnalité claire du mécanisme de coordination - en tant que mécanisme le plus important et le seul pour la vérification par les parties des violations des mesures et de leur élimination, prétendant que «tout fonctionne».
Hier, les représentants ukrainiens ont déclaré que deux mois plus tard, ils n'avaient pas vu de nouvelles propositions de mécanisme de coordination, et ne savaient pas du tout sur quoi travailler ... Et tout cela se passe parce que, pour la sixième année Kiev a essayé de toutes ses forces, sans quitter Minsk accords officiellement, remplacer des négociations.
Dans le même temps, ce qui est le plus inquiétant pour nous, c'est que les coordinateurs de l'OSCE, par leur position de soi-disant non-ingérence, permettent à la partie ukrainienne d'adopter une attitude aussi insouciante face au travail réel sur les questions de l'ordre du jour du groupe. À notre avis, c'est une approche discutable du point de vue de la constructivité et de la logique de la part du coordinateur: s'il n'y a pas d'accord sur les questions les plus importantes, discutons-en au moins quelques-unes.
À cet égard, nous avons été contraints d’exhorter une fois de plus tous les participants à revenir à la mise en œuvre du Paquet de mesures, où les parties sont clairement définies, qui doivent s'entendre entre elles. Sans un tel dialogue direct, il est tout simplement impossible de réaliser des progrès dans la mise en œuvre des accords, et cela devrait, en fin de compte, être accepté comme un fait par la partie ukrainienne.
Avec regret et inquiétude, nous sommes obligés de déclarer que cette année de négociation, au cours de laquelle les instructions reçues des dirigeants des pays au format de Normandie devaient être élaborées et mises en œuvre, s'est terminée par une nouvelle impasse de négociation, malgré toutes les options offertes par les Républiques pour en sortir », a-t-elle déclaré à propos de la reunion du Groupe de contact Natalia Nikonorova.