Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

RÉSULTATS DE LA RÉUNION DU GROUPE DE SÉCURITÉ (25 JUIN)

25 Juin 2020
article image

Aujourd'hui, lors d'une réunion du Groupe de contact, dans la partie relative aux questions de sécurité, les Républiques ont fait une proposition sur la question de la coordination et de la fixation de mesures supplémentaires pour renforcer et contrôler le cessez-le-feu illimité en vigueur depuis le 21 juillet.
«Nous saluons le fait que le groupe de travail ait réussi à progresser dans la coordination point par point de près de la moitié du projet de supplément à l’Accord essentiel, nous espérons que la deuxième partie sera approuvée lors de la prochaine réunion. À notre avis, la question la plus urgente est celle de la coordination et de l'approbation de mesures supplémentaires pour contrôler le cessez-le-feu actuel. Dans ce contexte, il serait tout à fait conseillé de coordonner et de signer directement la liste de ces mesures de contrôle, plutôt que la déclaration du Groupe de contact, qui a déjà été faite lors de l'introduction d'une trêve illimitée le 21 juillet.
Comme la pratique l'a montré, les déclarations orales n'aboutissent pas aux résultats nécessaires. Si nous signions aujourd'hui un paquet de mesures garantissant le respect de la trêve indéfinie actuelle, ce serait la réalisation la plus importante en termes de sécurité. Pour ce faire, nous avons proposé de discuter et de signer le document pertinent les obligations des parties, et avons insisté pour qu'il soit rendu public afin que tous les executeurs et la communauté mondiale sachent exactement ce qui était interdit ou devait être fait dans une situation particulière afin d'éviter de rompre le cessez-le-feu.
Cependant, au lieu d'un véritable travail sur l'approbation de mesures supplémentaires, la délégation ukrainienne a proposé aujourd'hui de "mettre en marche" le cessez-le-feu, confirmant ainsi indirectement qu'il était "éteint" pour sa part, bien que personne n'ait déclaré la trêve illimitée terminée. À cet égard, nous avons exhorté les représentants de Kiev à «l'activer» de toute urgence, car nous avons de nouveau blessé et tué des civils », a déclaré Natalia Nikonorova sur la situation des négociations en termes de sécurité.
En ce qui concerne la question de l'action antimines, les parties ont convenu d'ici le 30 juin d'envoyer des cartes avec des coordonnées claires pour mener l'action antimines, afin que le groupe de travail puisse continuer à travailler dans cette direction et atteindre un niveau pratique.