Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

RÉSULTATS DE LA RÉUNION DU GROUPE DE SÉCURITÉ (25 NOVEMBRE)

25 Novembre 2020
article image

Aujourd'hui, dans le cadre de la discussion du groupe sur les questions de sécurité, les participants du Groupe de contact ont entendu le rapporteur, l'Ambassadeur Cevik, qui a insisté sur le fait que, pour la première fois dans ses travaux au sein du groupe, il avait été contraint de mettre fin aux travaux plus tôt que prévu en raison de l'impasse des négociations.
«Nous entendons constamment des déclarations étranges de représentants de l'Ukraine selon lesquelles les mesures fonctionneraient. Quelques chiffres des rapports CMM de l'OSCE qui suggèrent le contraire. En seulement deux semaines entre les sessions, le nombre de violations du cessez-le-feu, où le camp peut être identifié, a été de 29 fois par l'Ukraine et, par contraste, d'une seule par DPR.
Les infrastructures civiles critiques sont à nouveau ciblées par la FAU - dans la zone DFS, la Mission confirme l'aggravation de la situation. Près de 40 faits de violations de position dans toutes les directions. En outre, la FAU tire activement les armes interdites sur la ligne de contact.
Mais le plus alarmant: pour la première fois depuis l'entrée en vigueur des Mesures, la Mission a enregistré les victimes des bombardements de la FAU parmi les civils dans le village Aleksandrovka est un garçon de 21 ans et son grand-père de 69 ans, tous deux sous le choc des bombes et sous traitement hospitalier, ainsi que des maisons endommagées. Avant cela, il y avait des pertes parmi les défenseurs de la République: trois ont été tués et un grièvement blessé.
Les statistiques de novembre chevauchent les statistiques agrégées des trois mois précédents et cela prouve clairement que les mesures ne fonctionnent pas! Et cela se produit uniquement parce que le mécanisme de coordination, qui était censé devenir un mécanisme efficace pour vérifier et répondre à toutes les violations enregistrées par les parties et le CMM de l'OSCE, après l'échec par la partie ukrainienne de l'accord du Groupe de contact sur l'inspection des violations de position de la FAU dans la zone du Shoumy se sont transformés en blasphèmes.
Pour cette raison, la partie ukrainienne ne fait absolument rien - ni pour empêcher de telles violations flagrantes, ni pour éliminer celles déjà enregistrées. Au contraire, les tirs ne s'arrêtent pas, de nouvelles tranchées sont équipées, les civils continuent de souffrir! Et nos opposants, en tant que conspirateurs, répètent que les mesures fonctionnent, qu’ils sont satisfaits de tout ce qui les concerne, et qu’à la plate-forme de négociation, ils continuent de «faire signe» dans notre direction, au lieu de discuter et de convenir de règles spécifiques pour le travail du mécanisme de coordination.
Une telle position est le comble du cynisme et de l'absurdité et ne devrait pas continuer ainsi. Il est nécessaire de s'entendre sur un mécanisme efficace et fonctionnel pour un arrêt complet des incendies et autres violations », a déclaré Natalia Nikonorova à propos de la réunion du Groupe de contact.