Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

RÉSULTATS DE LA RÉUNION DU GROUPE DE SÉCURITÉ (23 Septembre)

29 Septembre 2021
article image

Au cours de la réunion d'aujourd'hui du groupe de contact sur les questions de sécurité, la partie ukrainienne a non seulement tenté de transformer les négociations en une farce et un théâtre d'absurdités, mais a également directement démontré qu'elle sabotait ouvertement toutes ses obligations au titre des accords existant dans le cadre de l'accord de Minsk.

« Aujourd'hui, nous avons demandé des éclaircissements aux négociateurs ukrainiens concernant les déclarations du commandant en chef des forces armées ukrainiennes selon lesquelles désormais les commandants ukrainiens peuvent eux-mêmes décider d'ouvrir le feu dans le Donbass sans coordination avec leurs dirigeants. De telles thèses peuvent être interprétées uniquement comme une violation flagrante des accords existants sur le respect du cessez-le-feu, et s'il ne s'agit pas seulement de déclarations non fondées de M. Zaluzhny, mais d'une innovation officiellement formalisée sous la forme d'un acte normatif, alors il s'agit essentiellement non seulement le retrait de l'Ukraine des mesures de conformité à l'armistice, mais aussi la destruction des obligations découlant des accords de Minsk. Bien entendu, nous avons également exigé que cette déclaration soit immédiatement désavouée. Cependant, le représentant de l'Ukraine, M. Reznikov, a d'abord refusé de répondre, déclarant que ce sujet n'aurait apparemment pas trait à des questions de sécurité, puis a déclaré qu'il répondrait à cette question plus tard, dans la section « Divers ». Puis il a convenu qu'il ne fallait pas prendre au sérieux ce qu'« ils écrivent dans les gros titres sur toutes sortes de blogueurs ».

Les représentants ukrainiens du pouvoir exécutif, premièrement, ne considèrent pas la déclaration de leur général sur la possibilité d'ouvrir le feu sur le Donbass sans le consentement des dirigeants comme une question de sécurité, et, deuxièmement, ils considèrent que leur propre commandant en chef un blogueur. Dans le même temps, aucune réfutation et explication spécifiques de la position des dirigeants ukrainiens concernant des déclarations aussi odieuses n'ont été fournies », a déclaré Natalia Nikonorova.

En outre, il n'y a eu de réponses claires ni à l'appel à l'approbation immédiate d'un avenant aux mesures visant à renforcer le régime de cessez-le-feu, ni à la demande de fournir enfin des garanties de sécurité sur une demande de travaux de réparation et de restauration à Kominternovo, où le pouvoir l'approvisionnement a été interrompu pendant un mois en raison des dommages causés aux lignes électriques par les bombardements des formations armées ukrainiennes.

« Lors de la réunion d'aujourd'hui, les représentants de l'Ukraine, au lieu de mener une discussion solide, diplomatique et fructueuse, ont lancé des avions en papier, ont constamment ri, bien que rien de drôle n'ait été annoncé et, en général, ont battu tous les records de cynisme et d'absurdité. Avec un tel comportement ouvertement moqueur, les autorités ukrainiennes expriment clairement la véritable attitude non seulement envers nous en tant que représentants du Donbass sur la piste de Minsk, mais également envers tous les résidents des Républiques, envers leur vie et leur sécurité. Et en particulier, nous trouvons inacceptable que le coordinateur de l'OSCE ait tacitement toléré un tel comportement des négociateurs ukrainiens, qui a contribué à perturber le dialogue entre les parties.

Ainsi, avec une grande déception, nous sommes obligés d'affirmer que les questions de rétablissement de la paix n'intéressent apparemment que les représentants des Républiques et le médiateur en la personne de la Fédération de Russie », a conclu le plénipotentiaire du DPR.