Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

Nous restons attachés aux accords de Minsk et continuons de suivre la voie choisie en 2014

01 Février 2021
article image

Au cours des derniers jours, après le forum «Donbass russe» dans l'espace médiatique ukrainien, les discussions sur cette question de la part de représentants du gouvernement, de divers responsables, de politiciens et d'autres personnalités ne se sont pas calmées. Nous sommes heureux que Kiev suive de si près les événements de la République et consacre autant de temps à les commenter.
Cependant, nous ne pouvions ignorer un certain nombre de contradictions flagrantes et de thèses qui ne correspondent pas à la réalité, qui ont été exprimées, entre autres, par le chef de la délégation ukrainienne à Minsk. Tout d'abord, nous parlons du fait que la doctrine adoptée "Donbass russe" serait en contradiction avec les accords de Minsk. Ceci est fondamentalement faux pour plusieurs raisons à la fois: premièrement, la doctrine n'est pas un acte juridique normatif officiellement adopté au niveau des organes législatifs, mais le fruit du travail de la communauté scientifique, culturelle et éducative de la République, qui reflète la humeurs et aspirations des habitants du Donbass. Et ces mêmes aspirations ont été exprimées en 2014 et n'ont pas changé depuis. Si les autorités ukrainiennes entendaient réellement l'opinion des habitants de la République, qui s'exprime depuis plus de 6 ans, y compris sur le site de Minsk, elles ne seraient pas aussi surprises du fait de l'adoption de la doctrine et des dispositions y consacrées.
Deuxièmement, les représentants de Kiev feraient bien également de vérifier le texte du paquet de mesures avant de faire des déclarations résonnantes dans les médias. La note au paragraphe 11 de ce document indique clairement la possibilité de développer une coopération transfrontalière avec la Fédération de Russie, respectivement, la République non seulement ne viole pas les accords de Minsk, mais agit également dans le canal qu'ils ont défini.
Et, troisièmement, au lieu d'engager enfin des actions constructives pour débloquer les négociations, qui stagnent uniquement du fait de la faute de Kiev, l'Ukraine préfère renvoyer la responsabilité sur les représentants de la République et propager des accusations infondées contre eux. Néanmoins, l'hypocrisie et l'absurdité de ces accusations sont claires pour tous ceux qui suivent même un peu le cours du processus de Minsk.
Ainsi, il est grand temps pour les autorités ukrainiennes de réaliser une chose simple et évidente: alors qu'elles tentent de décider de rester dans le cadre des accords de Minsk ou de les abandonner, la République n'attendra pas humblement leur décision. et perdre du temps en vain. Dans notre position, contrairement à celle ukrainienne, tout est clair, compréhensible et transparent: nous restons attachés aux accords de Minsk et continuons à suivre la voie choisie par les habitants du Donbass.