Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

Natalia Nikonorova: Le cynisme de la partie ukrainienne n'a pas de frontiers

25 Février 2021
article image

Le cynisme de la partie ukrainienne n'a pas de frontières: la fréquence accrue des bombardements avec l'utilisation d'armes lourdes, les blessures de civils dans la République, la destruction des infrastructures démontrent clairement la véritable attitude envers le Donbass.

Cette fois, au nom de ses ambitions politiques, Kiev official a décidé d'empêcher la livraison de fournitures humanitaires par le HCR et le Comité international de la Croix-Rouge aux habitants des Républiques.

Ayant été informé du transit prévu des convois humanitaires du HCR et du CICR vers le territoire des Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk, la partie ukrainienne a organisé une action anti-humanitaire soigneusement planifiée pendant deux jours consécutifs, bombardant le village Yelenovka, où par le checkpoint "Yelenovka - Novotroitskoe" un convoi de fredonnement était censé entrer sur le territoire de la République.

Ces bombardements ne peuvent pas être qualifiés d'accident ni attribués à l'arbitraire du commandement local de FAU, puisque nous avons appris hier que la veille, la partie ukrainienne avait notifié aux représentants du HCR et du CICR que le passage des fournitures humanitaires par le point de contrôle de Yelenovka aurait été dû à un "environnement opérationnel dangereux" est impossible, et que le mouvement des convois ne peut être effectué que par le point de contrôle "Zolotoe" et le point de contrôle "Schastye". Cependant, la situation sur la ligne de contact dans la zone de Yelenovka était stable jusqu'à 16h20 hier, lorsque l'ennemi a ouvert le feu du BMP-1. Les bombardements se sont poursuivis aujourd'hui avec une vigueur renouvelée - le matin, 20 mines de 60 mm ont été tirées, endommageant les infrastructures civiles et les bâtiments résidentiels.

Dans le même temps, nous notons que nous n’avons reçu aucune notification officielle concernant le changement d’itinéraire et le point de contrôle pour le passage des cargaisons humanitaires de la part des représentants de Kiev.

De telles actions de provocation de la part ukrainienne permettent de conclure que la situation sécuritaire dans la zone du checkpoint Novotroitskoye-Yelenovka est intentionnellement aggravée et vise à faire pression sur la République Populaire de Lougansk dans le domaine aigu et urgent de la coordination de la modalités de fonctionnement du point de contrôle de Zolote et du point de contrôle Schastye, qui fait l'objet de discussions au sein du Groupe de contact depuis près de deux ans.

Nous considérons le blocage de la livraison de cargaisons humanitaires par la partie ukrainienne comme cynique et contraire à toutes les normes et principes internationaux.

Sur ce fait sans précédent, nous avons adressé un appel officiel au Représentant spécial CMM de l'OSCE en Ukraine et au Groupe de contact, l'Ambassadeur Heidi Grau, avec un appel à influencer la partie ukrainienne pour qu'elle cesse les provocations inhumaines et recommence à discuter et à s'entendre sur les modalités de le travail du KPVV au sein du Groupe de contact.