Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

Commentaire de Natalia Nikonorova concernant les déclarations du Secrétaire du Conseil National de Sécurité et de Défense de

19 Février 2020
article image

Le secrétaire du CNSD de l'Ukraine, Alexey Danilov devrait évidemment être familiarisé avec le texte des accords de Minsk. Ce document, dont l'Ukraine s'est engagée à remplir les conditions, est le seul moyen non militaire de résoudre le conflit, impliquant la préservation de la souveraineté formelle de l'Ukraine sur le territoire du Donbass. Et la résolution n ° 2202 du Conseil de Sécurité de l’ONU, qui a déjà cinq ans à la veille, rend ce document contraignant au niveau international. Si Danilov n'est vraiment pas indifférent au sort des personnes vivant dans le Donbass, il aurait dû apporter son plein soutien à la mise en œuvre rapide des dispositions du Paquet de mesures.

Au lieu de cela, les autorités ukrainiennes poursuivent la politique de Porochenko de retarder le processus de négociation et de simuler un règlement pacifique. Cela est devenu particulièrement visible ces derniers temps - les représentants de Kiev ont présenté une initiative provocante après l'autre, nous présentant de nouvelles exigences absurdes qui n'ont rien de commun avec les accords de Minsk. Sans parler des provocations le long de la ligne de contact et du nouveau bombardement de la population civile du Donbass. Voulant maintenir l'intégrité du pays, Kiev, néanmoins, fait tout pour le fragmenter davantage. Nous restons convaincus que le nouveau gouvernement n'a pas la volonté politique de résoudre le conflit, ou utilise sa position dans ses propres intérêts financiers, en continuant à faire la victime d'une agression devant ses sponsors occidentaux.

Il n'y a qu'une seule voie de rétablir la paix dans la région - c'est d'accorder aux Républiques un statut spécial et un dialogue direct avec nos représentants pour la poursuite de la mise en œuvre du Complexe de mesures. Les résultats des travaux du gouvernement précédent ont montré que s'éloigner de ces conditions est sans chances.  Plus tôt les autorités de Kiev réaliseront la nécessité de faire des compromis avec leur propre peuple, plus tôt l'écart grandissant entre l'Ukraine et le Donbass sera surmonté.