Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

NOUS SOMMES PREOCCUPÉS PAR LA PRESSION DE KIEV SUR LES AUTORITÉS FRANÇAISES - NATALIA NIKONOROVA SUR LA SITUATION AVEC LE CENTRE

23 Mars 2021
article image

La Cour d'appel française a décidé de dissoudre le Centre de Représentation de la DPR à Marseille. Nous ne doutons pas qu'une telle décision ait été prise sous la pression des autorités ukrainiennes, qui ont intenté des poursuites contre le centre en France depuis 2017. Rappelons que nos complices ont déjà réussi à résister à cette pression: en septembre 2018, une audience a eu lieu devant un tribunal supreme de la ville d'Aix-en-Provence, qui s'est terminée en faveur du Centre de Représentation de DPR, dont les activités ont été reconnues comme légales, et la demande de dissolution du centre a été rejetée.

Cependant, le gouvernement ukrainien a poursuivi ses activités de provocation et a déposé une nouvelle demande contre notre centre dans la Cour d'appel française. Le chef du Centre de Représentation, M. Hubert Fayard, avec des avocats, a travaillé avec persévérance et minutie sur les arguments de la défense. Mais, malheureusement, après deux ans et demi de lutte pour le centre, la cour d'appel a décidé de le dissoudre.

Nous sommes extrêmement préoccupés par le fait que le gouvernement ukrainien se permette d'exercer une pression sur les autorités françaises, car une demande répétée de poursuite contre le Centre représentatif après que la Cour suprême d'Aix-en-Provence a officiellement reconnu ses activités comme légitimes n'est rien de plus qu'explicite. une tentative d’interférer dans le travail du système judiciaire français.

Néanmoins, nous savons que nos associés français, dont le chef du centre, M. Fayard, entendent poursuivre la lutte pour l'existence de cette organisation. Nous ferons également de notre mieux pour soutenir nos amis en France et dans d'autres pays européens, qui apportent une contribution très significative et importante à la diffusion d'informations véridiques et objectives sur la République Populaire de Donetsk à l'étranger.

Nous n'arrêterons pas notre travail pour briser le blocus de l'information, nous ferons tout notre possible pour éliminer le monopole de Kiev sur la couverture des événements dans le Donbass. Et nous pouvons déjà dire avec confiance: notre voix devient de plus en plus forte et plus visible sur la scène internationale, malgré les tentatives pour contrer cela de la part de l'Ukraine.