Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

DÉCLARATION COMMUNE du Représentant plénipotentiaire du DPR  et du Représentant plénipotentiaire du LPR

16 Janvier 2021
article image

Le dirigeant ukrainien commence l'année prochaine par des déclarations choquantes par leur tromperie et leur cynisme. Il est particulièrement scandaleux que le président ukrainien diffuse une désinformation aussi flagrante non seulement à l’audience nationale, mais aussi à la communauté mondiale, en particulier aux dirigeants des pays garants des accords de Minsk.

La situation actuelle n’a pas changé: le cessez-le-feu de Kiev n’est ni «en général», comme l’ont déclaré les autorités ukrainiennes, ni observé en particulier. Depuis le moment où la partie ukrainienne a désavoué les mesures de renforcement et de contrôle du régime de cessez-le-feu, les formations armées ukrainiennes bombardent régulièrement le territoire des Républiques, à la suite de quoi des militaires sont tués, des civils sont blessés, des bâtiments et des infrastructures sont détruits. Dans le même temps, Kiev perturbe méthodiquement tous nos appels à s'entendre sur un nouvel paquet de mesures pour contrôler le cessez-le-feu sur le site de Minsk le plus rapidement possible, trouvant de nouvelles excuses et ne faisant ainsi qu'aggraver l'escalade.

En raison du comportement absolument destructeur des représentants ukrainiens, le processus de négociation est bloqué et maintenant en profonde stagnation. L’Ukraine n’a même pas encore réaffirmé son attachement au paquet de mesures, même si nous insistons sur cette étape manifestement nécessaire depuis juillet de l’année dernière, lorsque le parlement ukrainien a adopté un autre acte juridique normatif qui contredit directement les accords de Minsk. Les représentants ukrainiens continuent de refuser le dialogue direct et la coordination avec nous sur les questions stipulées par les accords de Minsk.

Dans de telles conditions, les histoires de Volodymyr Zelenskyy selon lesquelles l'Ukraine aurait respecté tous les accords conclus lors du Sommet de décembre 2019 sont un mensonge ouvert, flagrant et pur et simple, et même exprimées personnellement par le président ukrainien lors d'une conversation avec l'un des dirigeants des pays du Normandie Quatre. 

Nous considérons ces déclarations des dirigeants ukrainiens comme une preuve supplémentaire de l'attitude manipulatrice, malhonnête et inhumaine des autorités ukrainiennes actuelles à l'égard du Donbass et de ses habitants. Cependant, dans cette situation, nous ne nions pas la présence dans l'arène politique ukrainienne d'hommes d'État qui non seulement ne soutiennent pas un tel comportement des autorités officielles, mais, au contraire, au cours du processus de négociation de paix, ont fait preuve à plusieurs reprises d'humanité et de désir de participation constructive.

À cet égard, les dirigeants de la République Populaire de Donetsk, ainsi que les dirigeants de la République Populaire de Lougansk, ont pris la décision de transférer unilatéralement du côté ukrainien par l'intermédiaire de Viktor Medvedchuk, certains des citoyens ukrainiens détenus dans des lieux d'emprisonnement. Il a été informé d'une telle décision hier par une lettre correspondante. Ce groupe comprenait des femmes, des personnes âgées et des personnes souffrant de maladies graves - les personnes qui n'ont pas participé à des actions armées contre les Républiques et qui, à leur retour en Ukraine, ne pourront pas nuire au Donbass et à ses habitants.

Cette décision a été prise exclusivement comme un geste d'humanisme et de miséricorde à la veille de l'une des principales fêtes chrétiennes - le Baptême du Seigneur. Cette journée est une bonne occasion de se souvenir de l’importance de la générosité, de l’humanité et de l’aide à son prochain, malgré le fait que certaines personnes occupant de hautes fonctions à Kiev ignorent avec diligence des concepts aussi simples mais fondamentalement importants.