Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

On propose une reunion du Groupe de contact pour discuter de la situation du village Shoumy - Natalia Nikonorova

08 Septembre 2020
article image

Dans une situation où la partie ukrainienne viole de manière flagrante les mesures supplémentaires visant à renforcer et à contrôler le régime de cessez-le-feu existant, nous avons pris toutes les mesures possibles pour préserver le fragile cessez-le-feu actuel.

Dans l'espoir de résoudre la situation, nous faisons une dernière tentative pour éviter une action radicale. Demain 9 septembre, à 12h00, nous proposons de convoquer une réunion extraordinaire du Groupe de contact afin de prendre une décision sur la question de la tenue d'une inspection conjointe des représentants de la République Populaire de Donetsk, ainsi que des représentants de l'Ukraine au CCCC, avec l'aide de représentants de l'OSCE en vue de résoudre l'élimination des violations pour faire avancer les positions des formations armées de l’Ukraine près du village de Shoumy. Nous avons déjà envoyé une lettre avec un appel correspondant à l'OSCE.

Nous avons fait appel  plusieurs fois aux médiateurs du processus de négociation en la personne de l'OSCE en leur demandant de surveiller les positions ukrainiennes dans le domaine du village Shoumy, et aux représentants de l'Ukraine avec l'obligation d'éliminer de manière indépendante les violations de mesures supplémentaires.

En particulier, nous avons régulièrement informé les représentants du CMM de l'OSCE des violations par les formations armées ukrainiennes de mesures supplémentaires en termes d'équipement technique des positions et des tentatives de modifier le déploiement initial de la position des troupes. La première lettre d'un certain nombre de lettres similaires, qui indiquait des faits spécifiques et des détails sur les violations, y compris une confirmation vidéo, a été envoyée à l'OSCE le 12 août.

Hier, nous avons envoyé des documents supplémentaires confirmant le fait que la partie ukrainienne, après le 22 juillet 2020, a effectué des travaux pour créer de nouvelles tranches dans la zone du village Shoumy.

Cependant, à ce jour, les représentants de cette organisation internationale n'ont pas pris en compte les données que nous avons envoyées, se référant aux informations de leurs rapports. Les représentants des autorités ukrainiennes font de même. Néanmoins, les faits montrent que les informations indiquées dans ces rapports ne correspondent pas à la réalité.

Nous vous rappelons que conformément au mandat de la mission, les représentants CMM de l'OSCE ont non seulement la possibilité, mais aussi l'obligation d'effectuer un contrôle objectif, transparent et impartial de tous, sans exception, les faits de non-respect des accords conclus sur la plateforme de Minsk. Nous espérons que tant la partie ukrainienne que les négociateurs se rendront compte de l’importance de préserver le fragile cessez-le-feu qui a été obtenu, y compris avec leur aide, et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher une nouvelle vague d’escalade du conflit.