Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

DÉCLARATION DE NATALIA NIKONOROVA CONCERNANT LA MORT DES DÉFENSEURS DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE DONETSK

18 Décembre 2020
article image

La situation sur la ligne de contact continue de se détériorer rapidement - le Kiev officiel a considérablement accru les bombardements sur le territoire de la République à partir d'armes interdites par les accords de Minsk. L'aggravation significative dans le sud de la République est particulièrement préoccupante.

Ainsi, selon la représentation de la DPR au CCCC et dans le processus de négociation, au cours des trois derniers jours, les formations armées ukrainiennes ont ouvert le feu à 4 reprises à partir de mortiers de 120 mm en direction des villages dans la direction de Marioupol, tandis que 36 mines ont été tirées.

Ce matin, à la suite de ces attaques, deux militaires de la milice populaire de la DPR ont été blessés, incompatibles avec la vie. Depuis la signature des mesures de renforcement et de contrôle du régime de cessez-le-feu, qui ont été désavouées par la partie ukrainienne début septembre, sept défenseurs de notre République sont déjà morts, deux civils et un militaire ont été blessés. Nous exprimons nos plus sincères condoléances à toutes les familles et amis des héros tombés de la République!

Pour nous, il reste évident que la partie ukrainienne ignore délibérément ses obligations et ne veut pas mettre en œuvre le document que nous avons proposé, contenant des paramètres détaillés pour le fonctionnement du mécanisme de coordination et une interaction directe au niveau du CCCC dans la composition actuelle pour la vérification et la prévention des violations.

Chaque jour, des représentants des autorités et du commandement militaire de l'Ukraine commettent des crimes de plus en plus graves. Ainsi, en appelant formellement au respect du "silence" pendant les vacances du Nouvel An, Kiev aggrave la situation sur la ligne de contact.

Il devrait être évident pour la communauté mondiale que Kiev ne se bat pas selon les méthodes de guerre généralement acceptées, mais subrepticement, non seulement en violation des obligations assumées à Minsk, mais aussi en ignorant tout concept d’humanité.

À cet égard, nous insistons pour que les pays garants des accords de Minsk et les conservateurs de l’Ukraine la ramènent sur une voie pacifique et diplomatique afin d’éviter la perturbation de la trêve actuelle.

Nous exigeons également que la partie ukrainienne commence enfin à s'entendre sur les paramètres détaillés du mécanisme de coordination, en tant qu'interaction directe au niveau du CCCC pour vérifier et prévenir les violations et qui est prévue par les mesures visant à renforcer le régime de cessez-le-feu.

Sinon, nous nous réservons le droit de répondre de manière adéquate aux actions des formations armées ukrainiennes.