Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

Déclaration de Natalia Nikonorova concernant l'incident de Zaitsevo

21 Juillet 2020
article image

L'incident qui s'est passe dans le village de Zaitsevo, lorsqu'après l'explosion d'un engin de mine, trois militaires des forces armées ukrainiennes sont morts, chacun d'entre eux ayant du matériel et des équipements spéciaux produits par des pays de l'OTAN, et l'un d'eux etait un citoyen estonien, est une autre confirmation que les autorités ukrainiennes sont impliquées dans le conflit au Donbass des mercenaires étrangers.

Cette situation est un des facteurs de complication et de ralentissement de la part de l'Ukraine le processus extrêmement difficile de Minsk. Au lieu de diriger tous les efforts pour parvenir à des solutions dans l’accord avec les Républiques dans le cadre du processus de paix sur le site de Minsk, les autorités ukrainiennes ne font qu'exacerber davantage la tension et la méfiance entre les parties, attirant des mercenaires étrangers vers le conflit.

La République Populaire de Donetsk considère ce fait comme une violation flagrante non seulement des accords de Minsk, mais aussi des normes du droit international. Ainsi, l'article 47 du Protocole additionnel aux Conventions de Genève de 1977 dispose que les mercenaires n'ont pas le statut de combattant et, par conséquent, n'ont pas droit à une protection juridique; l'article 10 de la Convention internationale contre le recrutement, l'utilisation, le financement et l'instruction de mercenaires, 1989, définit un mercenaire comme un délinquant présumé; L'article 3 de la résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies «Définition de l'agression» de 1974 stipule que le fait qu'un État ait envoyé des mercenaires peut être qualifié d'acte d'agression. En outre, la présence de mercenaires étrangers sur le territoire ukrainien constitue une violation du Complexe de mesures approuvé par le Conseil de sécurité des Nations Unies, dont le paragraphe 10 établit clairement la nécessité de retirer tous les mercenaires étrangers du territoire ukrainien.

Nous condamnons catégoriquement ces violations flagrantes par la partie ukrainienne à la fois des postulats fondamentaux du droit international et des accords de Minsk approuvés par la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.