Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

RÉSULTATS DE LA RÉUNION DU GROUPE POLITIQUE (23 JUIN)

23 Juin 2021
article image

Lors de la réunion d'aujourd'hui du Groupe de contact politique, le Coordonnateur de l'OSCE, M. Morel, a annoncé sa démission et présenté son successeur, Mme Sylvie Bermann.

« À notre tour, nous avons exprimé notre gratitude à M. Morel pour son travail et son interaction fructueuse avec nous pendant plus de 6 ans. Malheureusement, en raison de la réticence totale de Kiev à mettre en œuvre consciencieusement ses obligations en vertu des accords conclus sur la plate-forme de Minsk, même de petits changements dans la direction politique qui se sont produits pendant cette période (l'approbation de la formule Steinmeier et la décision de créer un Conseil consultatif) n'a été possible que sous la pression énorme de la partie ukrainienne et, en fait, n'est restée que sur le papier. Dans la pratique, il y a toujours un sabotage systématique de la part de l'Ukraine et un refus délibéré de travailler sur le bloc politique des questions des accords de Minsk.

Dans le même temps, le chef de la délégation ukrainienne, M. Kravchuk, a déclaré aujourd'hui que l'Ukraine était prête à se concentrer non pas sur la manière d'éviter certaines actions, mais sur la manière d’executer ces actions. Les représentants ukrainiens s'expriment souvent sur leur volonté d'agir, mais en fait, nous ne voyons pas le moindre désir de la part de Kiev de commencer un travail efficace et coordonné avec nous - mais nous observons pleinement toutes les nouvelles façons de s'éloigner de tout activité », a déclaré Natalia Nikonorova.

C'est pourquoi aujourd'hui, en train de faire connaissance avec le nouveau coordinateur de l'OSCE, les Républiques ne se sont pas contentées d'exprimer leurs espoirs d'un travail efficace, comme l'ont fait les représentants de l'Ukraine, mais ont également brièvement décrit la situation destructrice actuelle au secteur politique .

« En particulier, nous avons informé Mme Bermann de l'état d'avancement de la Feuille de route que nous avons envoyée, sur laquelle nous n'avons pas pu recevoir de réponse de Kiev depuis plus de 9 mois, et lui avons demandé de tout mettre en œuvre pour débloquer le travail du groupe sur les questions politiques et entamer enfin une discussion productive de la Feuille de route. Nous avons également attiré l'attention sur le fait qu'il n'y a pas de « bon » ou de « mauvais » projet de Feuille de route pour nous. Nous sommes prêts à travailler sur la version ukrainienne de ce document, mais seulement dans ce cas, Kiev doit le modifier de manière à éliminer toutes les contradictions avec les accords de Minsk, dont, selon nos estimations, 78 % des tout le projet de la délégation ukrainienne consiste », a déclaré le plénipotentiaire de DPR.