Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

RÉSULTATS DE LA RÉUNION DU GROUPE POLITIQUE (25 NOVEMBRe)

25 Novembre 2020
article image

Au centre des négociations d'aujourd'hui du Groupe de contact sur la voie politique se trouve la situation autour du projet de carte de route pour la mise en œuvre du paquet de mesures, que les Républiques ont renvoyé le 9 octobre, mais à laquelle la partie ukrainienne n'a pas encore répondu.
«À l'heure actuelle, la situation avec le document qui pourrait aider à débloquer le processus de négociation, le projet de carte de route (plan d'action) proposé par les Républiques, démontre clairement l'absence totale d'intention de Kiev de débloquer ce processus de négociation. Les faits pour le moment sont les suivants: les Républiques ont renvoyé leur projet de carte de route le 9 octobre, puis pendant un mois entier, ils ont cherché un projet de réponse de la partie ukrainienne. Le 11 novembre seulement, Kiev a daigné soumettre sa version du document au Groupe de contact. Cependant, après avoir examiné ce document, il s'est avéré que le projet ukrainien ne visait pas à mettre en œuvre les accords de Minsk, comme l'ont déclaré les représentants de Kiev, mais à les réécrire. Ce projet contient 51 paragraphes, dont 40 contredisent les accords de Minsk - c.-à-d. 78% de ce document violent gravement le paquet de mesures, mais sinon, ils se contredisent », a noté Natalia Nikonorova.
Les Républiques ont envoyé leurs commentaires détaillés en réponse à ce document littéralement le lendemain de la réception du projet de l'Ukraine. Cependant, les commentaires de Kiev sur le projet des Républiques n'ont pas encore été reçus.
«Nous comprenons la situation actuelle comme suit: si Kiev se tait, sans faire de commentaires sur notre projet, alors ce silence peut être interprété comme un accord avec notre carte de route. Et étant donné que le projet de Kiev est en contradiction avec les accords de Minsk, la proposition suivante se suggère: prendre le projet de carte de route des Républiques comme base et commencer sa mise en œuvre », a souligné le Plénipotentiaire du DPR.
En réponse à cette proposition, le chef de la délégation ukrainienne n'a pas été en mesure de répondre à quoi que ce soit d'intelligible, à l'exception des déclarations selon lesquelles, pour le moment, il n'y a qu'une seule version ukrainienne du plan d'action et les représentants de l'Ukraine ne sont pas prêts à examiner tous les autres documents, à l'exception du projet de Russian Fédération, mais le projet des Républiques pour l’Ukraine semble être «non».
Si une telle déclaration est la position officielle de Kiev, alors elle peut être qualifiée de refus de l'Ukraine de se conformer aux accords de Minsk, car ils stipulent que le règlement de la confrontation dans le Donbass doit être mené dans le cadre d'un dialogue et d'une coordination entre les deux parties du conflit - Kiev et Donbass, ce qui signifie qu'il est inacceptable de simplement ignorer les documents que les Républiques envoient par l’intermédiaire du Groupe de contact Ainsi, nous attendons des représentants ukrainiens une position écrite sur cette question et rappelons que l'avenir  du processus de Minsk en dépend », a déclaré Natalia Nikonorova.