Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

RÉSULTATS DE LA RÉUNION DU GROUPE DE POLITIQUE (31 MARS)

31 Mars 2021
article image

Au cours de la réunion du Groupe de contact sur les questions politiques, la partie ukrainienne a de nouveau eu recours à la tactique de retarder les négociations en présentant des initiatives étranges et déraisonnables.

«Aujourd'hui, nous avons entendu l'annonce du chef de la délégation ukrainienne selon laquelle il avait décidé de nommer un certain conseiller pour des« consultations avec les représentants du Donbass ». Dans le même temps, M. Kravtchouk n'a pu répondre à aucune de nos questions absolument compréhensibles et logiques après une telle annonce: quels seront les pouvoirs de ce conseiller, quelles seront ses fonctions, comment et pour quelles tâches il est proposé d'accomplir. notre interaction avec ce conseiller?

Le chef de la délégation ukrainienne a tenté d'expliquer son idée par le fait que le paquet de mesures contient les mots "consultations avec des représentants de l'ORDLO". Cependant, nous avons rappelé à Leonid Makarovich que dans le document qu'il a mentionné, le mot «consultations» est invariablement accompagné du mot «accord». De plus, dans le cadre du Groupe de contact. Ainsi, si l'Ukraine introduit un conseiller pour les "consultations", il devrait également avoir le pouvoir de s'entendre sur les accords conclus lors des négociations, et non avec des inconnus élus par Kiev, mais avec de vrais représentants du Donbass ", a déclaré Natalia Nikonorova.

La Coordonnatrice de l'OSCE, Mme Grau, a souligné l'importance de recevoir des réponses à nos questions et a demandé à la partie ukrainienne de fournir des informations écrites concernant l'initiative annoncée, au plus tard le 8 avril, afin que tous les membres du Groupe de contact aient le temps de se familiariser complètement avec les informations envoyées.

Natalia Nikonorova a attiré une attention particulière des coordinateurs de l'OSCE sur le danger potentiel de l'idée que Kiev a avancée aujourd'hui:

«J'appelle les médiateurs du processus de négociation à attirer une attention particulière à la démarche que l'Ukraine tente de mener: ses représentants s'efforcent délibérément de niveler le format et la signification existants du Groupe de contact en écartant les Républiques du négociations. Récemment, nous avons vu toute une campagne visant à cela: premièrement, le parlement ukrainien adopte des résolutions qui violent directement les accords de Minsk, et deuxièmement, certains conseillers sont proposés à la nomination, qui, apparemment, rempliront la fonction d'un autre instrument qui inhibe les négociations. Et, troisièmement, les projets de documents que nous avons envoyés, en particulier la Feuille de route, sont invariablement ignorés par la partie ukrainienne. Ainsi, toutes les initiatives de Kiev et le comportement des négociateurs ukrainiens à la plate-forme de Minsk visent exclusivement à aggraver la stagnation existante dans les travaux du Groupe de contact, qui se présente sous le couvert du respect des accords de Minsk.

Nous espérons que M. Kravchuk répondra à la demande de Mme Grau et fournira des détails de son idée concernant l'introduction du poste de conseiller pour les «consultations» avec nous. De plus, nous aimerions croire que nous n'attendrons pas ces éclaircissements tant que nous attendrons les commentaires réciproques de l'Ukraine sur notre projet de feuille de route. Bien que ce projet particulier, s'il était approuvé par les parties et approuvé au niveau de la Verkhovna Rada et du président de l'Ukraine, pourrait sortir le règlement politique de l'impasse, c'est donc sur lui qu'il convient de concentrer le maximum d'attention, et non sur les prochaines vagues propositions des autorités ukrainiennes. "