Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

KIEV EST PRÊT À TOUT POUR NE PAS PERMETTRE UNE RÉUNION DIRECTE AVEC DES REPRÉSENTANTS DE LA RÉPUBLIQUE

03 Juin 2021
article image

Les autorités ukrainiennes font dépendre la poursuite des réunions du Groupe de contact de questions non liées aux accords de Minsk.

Ainsi, le porte-parole officiel de la délégation ukrainienne a lancé un nouvel ultimatum : si les autorités biélorusses autorisent les représentants des Républiques à voir Protasevitch, Loukachenko ne pourra plus être un médiateur et Minsk ne sera plus une plate-forme de négociations. "

Sur la base de cette déclaration, un certain nombre de questions se posent aux dirigeants ukrainiens : si les forces de l'ordre du Bélarus répondent par un refus à la demande des forces de l'ordre de DNR et de LNR, les réunions à Minsk reprendront-elles ? Ou encore, nous sommes obligés de contempler les conjectures personnelles d'une personne agissant en tant que spécialiste des relations publiques pour la délégation ukrainienne dans les médias, qui n'a aucune influence politique au niveau des dirigeants ukrainiens.

M. Protasevich n'a rien à voir avec le processus de Minsk, et la condition exprimée par M. Arestovich démontre la volonté des autorités ukrainiennes d'empêcher la reprise des rencontres en face à face avec les représentants des Républiques sur le site de Minsk.

En faisant des déclarations aussi absurdes, la partie ukrainienne ne fait qu'aggraver la crise des négociations, continuant à sacrifier la paix au Donbass afin de satisfaire les intérêts de ses partenaires occidentaux.

 

Vladislav Moskovskiy, porte-parole de la délégation de DNR au Groupe de contact