Ministère des Affaires Etrangères
de la République Populaire de Donetsk

LES NÉGOCIATIONS SONT IMPOSSIBLES SI L'UNE DES PARTIES NE VEUT PAS EXAMINER DES QUESTIONS CLÉS DE L'ORDRE DU JOUR

02 Février 2021
article image

Telle était la situation lors d'une réunion régulière du groupe sur les questions politiques, quand la délégation ukrainienne, au lieu de travailler de manière constructive sur le projet de carte de route pour résoudre le conflit dans le Donbass conformément aux accords de Minsk, s'est intéressée aux questions sur «combien de fenêtres sont liés à la réunion du groupe de travail. " Le représentant ukrainien a essayé par tous les moyens possibles d'empêcher les représentants du public du côté de la République de participer à la réunion, mais ses aspirations n'ont pas été soutenues par le coordinateur de l'OSCE.

Tout au long du processus de négociation dans le cadre du groupe de travail sur les questions politiques, les négociateurs ukrainiens ont exigé de la Fédération de Russie, qui n'est pas partie au conflit, un projet de carte de route. En même temps, ils ne remarquent toujours pas le projet de la République, qui leur a été envoyé début octobre de l'année dernière, un mois avant leur projet.

En réponse à ces demandes de M. Kostin à la délégation russe, nos représentants ont dû souligner à plusieurs reprises que la discussion du projet de carte de route devrait aller avec les représentants des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk, et non avec la Fédération de Russie qui, selon le paquet de mesures re des accords de Minsk n'est pas partie au conflit.

La réticence de Kiev à exprimer son attachement à  ce document s'est concrétisée par une aspiration, au détriment de l'ordre du Groupe de contact, à discuter de questions qui n'ont rien à voir avec l'ordre du jour actuel.

Une fois encore, nous exhortons l'Ukraine à se familiariser avec le projet de carte de route fourni par la République. Nous insistons également sur le fait que l’efficacité des négociations dépend directement du dialogue entre les parties au conflit, à savoir l’Ukraine et le Donbass. Les tentatives sans fin pour ignorer la République et présenter des demandes au médiateur en la personne de la Russie n'aboutiront à aucun résultat constructif, mais ne feront que retarder et compliquer le processus de négociation déjà difficile.